LANCEMENT D’UN PLATEAU TECHNOLOGIQUE MUTUALISÉ UNIQUE EN FRANCE

LAURENCE DAUBERT, DRH LATÉCOÈRE AÉROSTRUCTURE : « AVOIR ADOPTÉ LE NOM D’UNE FEMME, RECORDWOMAN DE VITESSE (2 030 KM/H SUR MIRAGE III), EST DOUBLEMENT DE BON AUGURE POUR LA MFJA ! »

Avec l’inauguration, le 14 octobre 2016, d’un pôle spécialisé en tôlerie mécanique – provisoirement installé dans le département Génie mécanique et productique de l’IUT Paul Sabatier, c’est un dispositif de 45 M€ qui voit le jour.

La future Maison de la formation Jacqueline Auriol (MFJA) réunira en 2020, sur un site de près 14 000 m2 à Toulouse Montaudran Aerospace, l’ensemble des formations de l’Université fédérale Toulouse Midi-Pyrénées dédiées au génie mécanique pour l’aéronautique et le spatial. Au cœur du pôle de compétitivité Aerospace Valley, Toulouse Aerospace réunit ainsi le triptyque Recherche / Transfert technologique et Innovation / Formation dédié à l’aéronautique et à l’espace avec :

  • l’Espace Clément Ader (ECA)
  • l’Institut de Recherche Technologique Antoine de Saint-Exupéry (IRT)
  • la Maison de la Formation Jacqueline Auriol (MFJA).

Une enveloppe de 35 M€ est consacrée à la construction des bâtiments (15 M€ Région Occitanie, 20 € État), tandis que 10 M€ concernent le parc machine, a expliqué Jean-François Mazoin, coordonnateur du projet.

Rendu possible grâce à un premier partenariat avec les sociétés Amada, Haas Automation, et Latécoère, ce pôle d’excellence en tôlerie aéronautique est aujourd’hui le témoin du modèle de fonctionnement de la future MFJA. D’autres partenariats université/écoles/entreprises suivront.

Le rêve de Latécoère a pris forme à Toulouse

En partenaire de longue date de l’IUT, le groupe Latécoère a équipé la MFJA d’un bras de mesure Faro. Au moins 15 % de l’effectif de la branche aérostructure Latécoère a été formé à l’IUT. Pour sa DRH, Laurence Daubert, « au-delà de l’attachement à cette filière Génie mécanique, productique et aéronautique, c’est aussi l’occasion pour le groupe Latécoère d’affirmer ses origines géographiques. Le rêve de Latécoère a pris forme à Toulouse. Nous sommes justement bien décidés à continuer d’investir dans la région. L’Aérocampus de Toulouse concentre une somme de connaissances enviée par le monde entier. C’est une chance pour les entreprises locales de bénéficier de ce niveau de formation exceptionnel. Pour le groupe Latécoère l’avion de demain passe par Toulouse. »

La future MFJA regroupera 2 000 étudiants et stagiaires, encadrés par 120 personnes. Le comité de pilotage du projet, présidé par  Jean-Pierre Vinel, président de l’Université Toulouse III – Paul Sabatier, est constitué de l’Insa, de l’Isae-Supaéro, de l’UFTMIP, de l’IUT Paul Sabatier, de la Faculté des sciences et ingénierie de Toulouse et de l’Atelier interuniversitaire de productique.